En rénovation, il est indispensable de porter une attention particulière à l’isolation de la toiture par l’extérieur. Il s’agit en effet d’un passage obligé pour obtenir de meilleures performances acoustiques et thermiques. Pour réussir un tel projet, il faudra respecter quelques étapes lors de la réalisation des travaux par les pros.

Quelles sont les différentes étapes d’une isolation de la toiture par l’extérieur ?

Isoler la toiture, plus précisément les rampants, requiert avant tout l’intervention d’un expert dans le domaine. Ce dernier maîtrise les différentes techniques de pose et connaît les bons matériaux à sélectionner. Il accompagne ses clients depuis la conception du projet à la réalisation des travaux. De plus, ce type de projet nécessite les compétences et le savoir-faire d’un professionnel. Pour renforcer les performances thermiques et acoustiques de la toiture, il doit procéder en amont à une découverture partielle. Il s’agit d’une technique qui consiste à découvrir quelques ardoises ou tuiles sur une ligne horizontale sous chaque panne.

L’isolation toiture par l’extérieur ne demande pas de gros travaux ni à l’extérieur ni à l’intérieur du domicile. Ensuite, l’étape suivante consiste à l’enlèvement de l’ancien isolant. L’intervenant retire donc l’ancien matériau et le met en décharge. Certaines entreprises d’isolation utilisent des sacs spécifiques à insérer entre les chevrons. Avant cette phase, elles les découpent en fonction des dimensions du rampant puis les ferment aux extrémités. Avec des machines puissantes, le couvreur effectue par la suite le soufflage de l’isolant en vrac, de sorte que celui-ci va se mouler dans le sac entre le revêtement intérieur et la toiture.

Quels sont les atouts de ce type de technique ?

Il s’agit avant tout d’une solution économique, étant donné que les travaux sont moins compliqués par rapport aux autres procédés. Aussi, le prix d’une isolation de toit par l’extérieur revient d’au moins 30% moins cher. Opter pour la méthode par insufflation répond aux normes en vigueur. Le particulier peut même prétendre des aides et des crédits d’impôt grâce à cette certification. Cette solution convient aux foyers qui souhaitent éviter la découverture totale et l’isolation à l’intérieur. Faire le choix d’insuffler des isolants en vrac (laines minérales ou la ouate de cellulose) est aussi plus efficace, car cela limite le pont thermique.

En été, cela procure un confort optimal aux occupants du logement. Tandis qu’en hiver, ces derniers peuvent considérablement faire des économies. Par ailleurs, une insufflation de haute densité offre la possibilité de bénéficier d’une meilleure protection contre la chaleur. Elle est considérée comme une solution définitive et durable. En effet, bien maintenu en place, ce matériau isolant est protégé des diverses agressions extérieures telles que le vent, la pluie, les rongeurs, etc. Il est également efficace pour réguler les circulations de vapeur d’eau dans l’isolant.